Suite et fin de cette 3ème journée de la LFH. Les fleuryssoises accueillaient l’équipe du Havre ce dimanche au Palais des Sports d’Orléans.

 

Peu épargnées par les blessures, aussi bien côté havrais que côté fleuryssois, les deux équipes recherchaient les 3 points de la victoire. Les fleuryssoises étaient une nouvelle fois handicapées par la blessure de Pauline Jeoffroy, la gardienne des panthères.

On assistait à un round d’observation en ce début de rencontre. Une première contre attaque havraise et une première parade de Julie Foggéa, la portière fleuryssoise. Un échec des panthères sur un jet de 7 mètres et le score évoluait très lentement au cours des 5 premières minutes de jeu (1-1).

La pression se relâchait petit à petit et ce sont les havraises qui prenaient les commandes (5-3 puis 9-4 à la 15ème min.). Edina Ori trompait par deux fois la gardienne havraise sur deux jolis tirs en appui à 9 m et redonnait un peu d’air à ses coéquipières.

Marta Gega sur jet de 7 mètres puis Laura Kandop en pivot tentaient également de recoller au score mais les havraises étaient toujours devant (12-8 puis 14-9 à la 25ème). Les havraises profitaient des pertes de balles fleuryssoises pour creuser un écart de 4 buts à la pause (16-12).

Le début de seconde période était semblable à la première avec toujours des fleuryssoises qui couraient après le score. Un magnifique tir en lucarne de Marta Géga à la reprise semblait redonner de la confiance aux panthères mais Les havraises très solides collectivement faisaient la course en tête (18-13 puis 20-15 à la 10ème min.).

Alégra Oholanga-Loki à 9 m puis Rafika Marzouk sur l’aile droite ne suffisaient pas à stopper les havraises qui profitaient de quelques défaillances défensives. Elles prenaient par la même occasion un avantage de 6 buts au bout d’un quart d’heure de jeu dans cette seconde période (24-18).

A ce moment de la partie, on pensait que les havraises avaient vraiment le match en main mais c’était sans compter sur des fleuryssoises qui même en difficulté défensive et offensive, jetaient leurs dernières armes dans la bataille.

Marta Gega, très efficace au jet de 7 mètres concrétisaient par trois fois. La jeune gardienne Séverine Felle, âgée seulement de 17 ans entrait en jeu et s’illustrait immédiatement sur plusieurs parades à 6 mètres. Les fleuryssoises boostées par le public revenaient à 3 longueurs à 10 minutes du coup de sifflet final (24-21).

Les havraises, toujours présentes mais quelque peu surprise du sursaut fleuryssois se donnaient un peu d’air mais Alegra Oholonga-Loki sur un joli un contre un puis Rafika sur son aile droite continuaient sur leur lancée.

Un nouvel arrêt à 6 mètres de la jeune gardienne fleuryssoise, Severine Felle enflammait le public du Palais des Sports. Les roses et noires par l’intermédiaire de Laurisa Landré sur contre attaque puis Laura Kandop à 6 mètres revenaient à deux longueurs à 5 minutes du coup de sifflet final.

Les fleuryssoises avaient même l’occasion de revenir à 1 but mais ce sont les havraises qui à leur tour consolidaient un avantage de 3 buts. Une double parade de la gardienne fleuryssoise ne suffisait pas à stopper l’armada havraise qui l’emportait sur le score de 30 à 26.

Comme le soulignait le coach fleuryssois en conférence d’après match, ses joueuses ont couru après le score pendant toute la rencontre.

Plusieurs pertes de balles en attaque et des difficultés en défense n’ont pas permis aux panthères de prendre le jeu à leur compte face à une équipe du Havre solide collectivement.

Le problème défensif aura été le point crucial dans cette rencontre. Un chantier auquel va s’atteler très rapidement Christophe Maréchal, le coach fleuryssois au cours des prochains entraînements.

Ce site utilise des Cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur. En utilisant le site, vous acceptez l'utilisation des cookies.